Bandeau Menu Principal
PapierB1
PapierB2
PapierB3
       
ccs_fixeFond-Nos_Amis

ZOOM SUR

  • 14 Voix pour Haïti

    14 voix pour Haïti
    14 enfants des écoles de Chelles ont été sélectionnés pour interpréter 14 chansons et enregistrer un CD ...

    En savoir +



Sœur Flora lance un SOS face à un projet touristique l'île à Vache.

Famille sur l'île à vache - Févier 2014
(Article paru dans Culture et Société de « Radio Vatican » le 14/02/2014)
(Images appartenant à Espoir pour Haïti)
 

A Haïti, l'inquiétude de sœur Flora face à un projet touristique.

(RV) Témoignage - Un projet touristique sur une ile d'Haïti suscite depuis quelques mois une forte contestation de ses habitants.

 
L'’île à vache, connue pour ses plages paradisiaques de sable fin, pourrait être transformée en destination touristique de luxe, incluant hôtels, magasins nouvel aéroport et routes. Le projet, souhait du président haïtien Michel Martelly, pour développer un pays ravagé par la misère, fait pourtant peur aux Haitiens qui craignent de ne pas en bénéficier, voire d'être spoliés de leurs biens.

Plus d’un millier ont entamé début février, leur troisième mouvement de protestation pour arrêter les travaux sur l'île. Mi-janvier, ils ont demandé à la ministre du Tourisme, de les suspendre, le temps pour eux de s’informer sur le projet.

La sœur franciscaine, Flora Blanchette, était à ce rendez-vous avec la ministre. Originaire du Québec, elle est arrivée en Haïti il y a trente-sept ans. En 1981, elle a fondé sur l’île-à-vache l’œuvre Saint-François, un orphelinat où elle accueille des orphelins, des enfants handicapés ou malades.

Elle aussi a été surprise quand elle a entendu parler de ce projet.

Sa réaction a été recueillie par Audrey Radondy :



Au début du mois de mars, un collectif d’habitants va demander un nouveau rendez-vous avec la ministre du tourisme, pour poursuivre les discussions sur ce projet touristique gouvernemental.


Au début du mois de mars, un collectif d’habitants va demander un nouveau rendez-vous avec la ministre du tourisme, pour poursuivre les discussions sur ce projet touristique gouvernemental.

 

Fond Menu Page