Bandeau Menu Principal
PapierB1
PapierB2
PapierB3
       
ccs_fixeFond-Nos_Amis

ZOOM SUR

  • 14 Voix pour Haïti

    14 voix pour Haïti
    14 enfants des écoles de Chelles ont été sélectionnés pour interpréter 14 chansons et enregistrer un CD ...

    En savoir +



L'Aventure, c'est l'aventure

2016-10-12_helicoptere
Depuis le premier jour du cyclone Matthieu en Haïti, je suis allé dans beaucoup d’endroits par la route, par la mer avec mon équipe pour venir en aide à tous les gens que nous connaissons dans le pays.
Nous pourrions écrire des livres entiers d’anecdotes, mais ce qui nous est arrivé hier est peu banal !
Nous sommes partis en hélicoptère pour apporter des vivres dans une localité isolée de tout : Baraderes.

 
C’était la première fois que nous voyions le désastre d’en haut.
Comme ce n’était pas un voyage de travail, je décidais d’emmener avec moi quelques personnes handicapées suite au séisme de 2010. Ce sont des membres de notre personnel très méritants qui, en dépit de leurs souffrances, donnent à notre équipe, l’esprit de détermination et d’héroïsme.
J’ai voulu, ce jour-là, leur donner la chance de monter en hélicoptère, non comme victimes, mais comme passagers.
 
Je pris place à côté du pilote, Andres. Je pouvais entendre sa conversation avec la tour de contrôle. Au bout de 20 minutes de vol, il me dit que nous étions à 600 pieds d’altitude et que nous devions combattre un vent de face.
Tout en admirant l’eau bleu turquoise et les hautes montagnes, je commençai à m’évader.
Je me souvins que 40 ans plus tôt, mon frère, Kevin, qui est pilote d’hélicoptère, m’emmena de New-York, par un beau jour d’automne, pour me ramener du séminaire à la maison familiale.
C’était un moyen original de locomotion pour aller chez mes parents, digne d’une scène de cinéma de « Great Gatsby ». C’était très excitant.

 
Ce jour-là, mon frère m’expliqua comment le chopper fonctionnait et il insista notamment sur le rôle des ailes d’un avion. Si le moteur tombait en panne, vous pouviez continuer à vous diriger dans l’air jusqu’à un endroit accessible pour atterrir.
Par contre, avec un hélicoptère, un ennui mécanique pouvait être fatal.
Je regardais la mer en dessous de nous, histoire de chasser ces mauvaises pensées et d’apprécier les profondeurs turquoise.
Soudain, l’hélicoptère montra des signes de défaillance...
 

Fond Menu Page