AIDE À L'ENFANCE

Aide-Enfance_Soeur_Flora

Soeur Flora – son ancien orphelinat au centre et le nouveau en construction à droite.

LE SOUTIEN À SŒUR FLORA

Sur l’île à Vache depuis plus de 30 ans, Soeur Flora est infirmière de métier.
Elle gère actuellement une école primaire de 400 élèves, un orphelinat de 60 enfants dont 20 lourdement handicapés.

LES ÉCOLES DE LA MISSION ST LUC

Le  père  Richard  Frechette,  prêtre  et  médecin  de  nationalité américaine  a  fondé  en  1999 la « Mission Saint-Luc ». Elle a été créée dans le but initial d’apporter des soins à la population des bidonvilles. Son action s’est développée au fil des années. Elle s’est notamment élargie à l’éducation. Elle a ouvert 26 écoles primaires pour les enfants de familles vivant dans la misère.

L'ÉCOLE « ROLDYNA, LES PETITS TRÉSORS »

Le séisme a dévasté la ville de Léogâne à hauteur de 90 %. La petite école de Roldyna, fondée par un jeune haïtien dévoué à la cause de son pays a été dévastée à 100%. Après la première aide de l’association, Roldyna a pu :

– acheter 70 petites chaises et 12 petites tables,

– louer une maisonnette tout près de l’école et préparer deux petites salles pour accueillir les enfants,

– installer une cloture (financée à 90% par Espoir Pour Haïti) autour du terrain familial où se situera la nouvelle école,

– mettre en place une bibliothèque.

Venez en aide à l’école à l’aide du micro-don.

AIDE AU DEVELOPPEMENT

Maisonnette_en_construction_wharf_Jeremy

Plusieurs maisonnettes construites à Cité Soleil.

UN SOUTIEN À LA MISSION ST LUC

Depuis sa création, fondée sur la nécessité d’apporter des soins aux plus démunis, la Mission St Luc développe de nombreux programmes d’aide à la population.

Parmi ceux-ci, elle a lancé la construction de maisonnettes dans deux des plus grands bidonvilles de Port-au-Prince. L’objectif ; donner un toit aux plus fragilisés des habitants de Cité Soleil et Wharf Jérémie ‐ autre grand bidonville ‐ avec en priorité les mères de familles et personnes âgées isolées.

Ces maisonnettes les mettent à l’abri des intempéries, des inondations porteuses de maladies. Elles offrent une chance aux mères de familles d’élever leurs enfants dans des conditions plus sécurisantes, en les écartant des dangers de la rue.

FOND DES BLANCS

Un pont pour passer la rivière.

Actuellement, la rivière traverse la route. Avant le pont, véhicules, piétons, animaux devaient traverser la rivière pour passer. Les jours de fortes pluies, cyclones… le village était coupé en deux et personne ne pouvait passer, sauf en risquant de se noyer.

Aujourd’hui, le pont est construit et a été financé intégralement par ESPOIR POUR HAÏTI.

RESTAURANT COMMUNAUTAIRE

Un restaurant communautaire bon marché pour les habitants du village équipé d’une télévision : lieu de rassemblement des jeunes fort apprécié.

UN AUTRE PONT DE L'AUTRE CÔTÉ DU VILLAGE

Un autre pont de l’autre côté du village entièrement financé par ESPOIR POUR HAÏTI permet désormais de relier deux quartiers séparés par une rivière.

Désormais, les familles des deux rives ne sont plus obligées de faire plusieurs kilomètres pour se rencontrer.

PROJETS

PROJETS À FOND DES BLANCS

Une école professionnelle pour 600 jeunes non diplômés : mécanique, électricité, maçonnerie, plomberie, couture, cuisine, école normale pour les instituteurs.

 

Une chapelle catholique

La plus proche se trouve à 2 heures de route à pieds

 

ROLDYNA

Le projet de cantine scolaire a été lancé, mais il nécessite un financement régulier pour continuer à apporter un repas quotidien aux enfants.

Developpement_voyage_etude

PROJETS DE DÉVELOPPEMENT SUR L’ILE À VACHE

Le développement du tourisme solidaire

Tout est mis en œuvre pour promouvoir les événements artistiques et culturels autour d’Haïti pour une sensibilisation des richesses du peuple haïtien et inciter les investisseurs dans ce pays.

URGENCE

AIDE D'URGENCE

Espoir pour Haïti apporte son aide à Soeur Flora, à la mission St Luc, à Herold Rodrigue et à la Fondation des amis de Fonds des Blancs dirigée par Ferel Bruno en situation d’urgence.

Lors des sinistres (cyclones, inondations, séisme.), la Mission St-Luc se rend sur les lieux sinistrés avec vivres, eau potable, vêtements pour porter secours aux sinistrés.

Soeur Flora fait office de « Croix Rouge » sur l’île auprès de la population démunie de tout. Elle intervient en urgence lors des catastrophes naturelles (séisme, ouragan) et sanitaires (épidémie de choléra…).

​Au plus près de la population locale, Herold Rodrigue et Ferel Bruno déploient les moyens à leur disposition pour secourir les victimes, notamment par une aide alimentaire.

TÉMOIGNAGES

Herold_Rodrigue_Roldyna

HÉROLD

Directeur de l’école « Roldyna, les Petits Trésors »
« Sans votre soutien, l’école risque de fermer »
Roldyna est une petite école communautaire qui se trouve à Fond’oie. Dans cette localité il n’y avait pas d’école préscolaire. Aujourd’hui, les frais d’inscription ne suffisent pas à payer les enseignants et le loyer.

LE PÈRE RICHARD - DIT « RICK »

Frechette, directeur de la Mission St Luc

Dans son quotidien, en tant que prêtre comme en tant que médecin, le père Frechette affronte le pire et rencontre le meilleur. C’est ce dernier qui lui donne la force de continuer, de venir en aide à la population. Il en témoigne dans ce récit où se mêlent horreur et espoir.

DENIS H.

Donateur

Grâce à l’association « Espoir pour Haïti », nous sommes en direct avec le terrain…

FABIENNE ET CHRISTIAN

Donateurs

Nous tenons à remercier Lydia Minetto de l’Association « Espoir pour Haïti », notre contact en France ainsi que Hérold Rodrigue, Directeur de l’école ROLDYNA à côté de Léogane en dessous de Port au Prince. Ils nous ont permis d’allier séjour et découvertes de ce pays.